Depuis plusieurs années il est possible pour tous les joueurs impatients d’acheter des crédits FUT sur le marché noir et EA ne cesse de combattre les différents acteurs du marché jusqu’aux acheteurs.

Aujourd’hui a commencé au Texas le procès de quatre pirates présumés qui ont engrangé d’après les évaluations du FBI de 15 à 18 millions de dollars en vente de crédits FUT.

Poursuivi pour piratage, les vendeurs de crédit FUT ont sévi de l’année 2013 jusqu’à leur arrestation fin septembre 2015. D’après l’acte d’accusation du FBI, Clark et ses co-accusés auraient construit un outil qui envoyait de faux signaux aux serveurs d’EA générant ainsi des millions de crédits FUT à une vitesse folle et qui étaient revendus par la suite en Europe et en Chine.

Durant l’enquête, le FBI a saisi la somme de près de 3 millions de dollars au principal accusé, nommé Anthony Clark, et des centaines de milliers aux autres , y compris plusieurs ordinateurs et consoles. Le FBI a également saisi plusieurs voitures de luxe dont une Lamborghini que Miller, un des complices, a acheté en 2014.

Apparemment, le groupe a été trahi par un autre gang de hackers appelé Xbox métro qui aurait aidé le FBI a les mettre sur leurs traces. Un des vendeurs a plaidé coupable.

via Kotaku